Aclav-Dolostop

ACLAV®

Amoxicilline + acide clavulanique

COMPOSITION ET PRESENTATIONS

ACLAV® 1g /125mg sachet : Amoxicilline trihydratée exprimée en amoxicilline…1g. Clavulanate de potassium exprimé en acide clavulanique…125mg.
Excipients q.s.p…1 sachet, boîte de 12, 14, 16 et 24 sachets.

ACLAV® 500mg/62,5mg sachet : Amoxicilline trihydratée exprimée en amoxicilline…500mg. Clavulanate de potassium exprimé en acide clavulanique…62,5mg.
Excipients q.s.p…1 sachet, boîte de 12, 16 et 24 sachets.

ACLAV® 100mg /12,5 mg/ml : Amoxicilline trihydratée exprimée en amoxicilline… 100mg. Clavulanate de potassium exprimé en acide clavulanique…12,5mg.
Excipients q.s.p…1 ml, boîte d’un  flacon de 30ml et boîte d’un flacon de 60 ml.

ACLAV® 2g/200mg poudre pour préparation injectable: Amoxicilline sodique exprimée en amoxicilline…2g. Clavulanate de potassium exprimé en acide clavulanique…200mg.
Excipients q.s.p…un flacon, boite d’un flacon de poudre.

ACLAV®  1g/200mg poudre pour préparation injectable : Amoxicilline sodique exprimée en amoxicilline…1g. Clavulanate de potassium exprimé en acide clavulanique…200mg.
Excipients q.s.p…un flacon, boite de un flacon de poudre.

Aclav ® 1g/100mg poudre pour préparation injectable : Amoxicilline sodique exprimée en amoxicilline…1g. Clavulanate de potassium exprimé en acide clavulanique…100mg.
Excipients q.s.p…un flacon, boite de un flacon de poudre.

ACLAV®  500mg/50mg poudre pour préparation injectable : Amoxicilline sodique exprimée en amoxicilline…500mg. Clavulanate de potassium exprimé en acide clavulanique…50mg.
Excipients q.s.p…un flacon, boite de un flacon de poudre.

PROPRIETES

Antibiotiques antibactériens de la famille des bêtalactamines, du groupe des aminopénicillines. ACLAV® est une formulation associant l’amoxicilline et l’acide clavulanique puissant inhibiteur de bêtalactamases.

INDICATIONS

Elles sont limitées aux infections dues aux germes reconnus sensibles. ACLAV® (sachet et suspension buvable)  est indiqué dans le traitement des infections suivantes: otites moyennes aiguës, otites récidivantes, sinusites maxillaires aiguës et autres formes de sinusites, angines récidivantes, amygdalites chroniques, surinfections de bronchites aiguës du patient à risque, exacerbations de broncho-pneumopathies chroniques, pneumopathies aiguës du patient à risque, cystites aiguës récidivantes, cystites non compliquées de la femme et pyélonéphrites aiguës non compliquées dues à des germes sensibles,  infections gynécologiques hautes en association à un autre antibiotique actif sur les chlamydiae, parodontites, infections respiratoires basses chez le nourrisson et l’enfant de moins de 5 ans, infections urinaires chez le nourrisson, infections stomatologiques sévères: abcès, phlegmons, cellulites, traitement de relais de la voie injectable. ACLAV® injectable est indiqué  chez l’enfant et l’adulte dans le traitement des infections suivantes: infections respiratoires basses, ORL, infections  gynécologiques, infections digestives et intra-abdominales, en particulier péritonites, infections  rénales et urogénitales, infections septicémiques et endocardiques, infections cutanées et des tissus mous, infections ostéo-articulaires à l’exclusion des méningites. ACLAV® injectable est indiqué chez l’adulte en prophylaxie des infections postopératoires lors de : gastrostomies endoscopiques percutanées, cholécystectomies, chirurgie digestive sous-mésocolique, chirurgie carcinologique ORL avec ouverture de tractus oropharyngé.

CONTRE-INDICATIONS

• Allergie aux antibiotiques du groupe des bêtalactamines (pénicillines, céphalosporines). • Mononucléose infectieuse. • Antécédent d’atteinte hépatique liée à l’association amoxicilline-acide clavulanique. • En cas de phénylcétonurie  en raison de la présence de l’aspartam (ACLAV® sachet et  ACLAV® poudre pour suspension buvable).

MISES EN GARDE ET PRECAUTIONS D’EMPLOI

La survenue de toute manifestation allergique impose l’arrêt du traitement et la mise en place d’un traitement adapté. Des réactions d’hypersensibilité sévères et parfois fatales ont été exceptionnellement observées chez les malades traités par les bêtalactamines. Les pénicillines peuvent réduire l’excrétion de méthotrexate. L’utilisation concomitante d’allopurinol pendant le traitement par amoxicilline peut augmenter la probabilité de survenue de réactions cutanées allergiques. L’association amoxicilline/acide clavulanique doit être utilisée avec prudence chez les patients présentant des signes d’insuffisance hépatique.  En cas de survenue de colite associée aux antibiotiques, l’association amoxicilline/acide clavulanique doit immédiatement être arrêtée. Chez l’insuffisant rénal, pour une clairance de créatinine  inférieure à 30 ml/min, adapter la posologie. Utiliser ce médicament avec précaution en cas d’insuffisance rénale ou d’atteinte hépatique. Tenir compte de la teneur en potassium et en sodium dans la ration journalière et en cas d’insuffisance rénale.

 GROSSESSE / ALLAITEMENT

Grossesse : l’utilisation de l’association amoxicilline-acide clavulanique ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire. Allaitement: l’allaitement est possible en cas de prise de cet antibiotique. Toutefois, interrompre l’allaitement (ou le médicament) en cas de survenue de diarrhée, de candidose, ou d’éruption cutanée chez le nourrisson.

POSOLOGIE

ACLAV® sachet et  ACLAV® poudre pour suspension buvable : les posologies sont exprimées en amoxicilline. Adulte normorénal (poids ≥ 40 kg): 2 à 3g/jour en 2 à 3 prises. Adulte insuffisant rénal (poids ≥ 40 kg) : le schéma posologique dépend de la clairance de la créatinine: supérieure à 30 ml/min, pas d’adaptation nécessaire; entre 10 et 30 ml/min, 1g/125mg toutes les 12 à 24h; inférieure à 10 ml/min pour les patients traités ou non par hémodialyse, les conditions d’utilisation n’ont pas été établies. Chez les patients âgés: pas d’adaptation posologique sauf si la clairance de la créatinine est ≤ 30 ml/min (même posologie que chez l’insuffisant rénal). Enfant, utilisé les formes pédiatriques ACLAV® suspension buvable 100 mg/12.5 mg/ml et 500 mg/62,5 mg. Enfant normorénal : la posologie usuelle est de 80 mg/kg/jour en trois prises sans dépasser la posologie de 3 g par jour. Enfant insuffisant rénal (plus de 30 mois) : le schéma posologique dépend de la clairance de la créatinine : supérieure à 30 ml/min, pas d’adaptation nécessaire ; entre 10 et 30 ml/min, 15 mg/kg/prise au maximum 2 fois par jour; inférieur à 10 ml/min, 15 mg/kg/jour au maximum. Hémodialyse : 15 mg/kg/jour et 15mg/kg supplémentaire pendant et après la dialyse. Nourrisson normorénal (moins de 30 mois) : ACLAV® 100mg/12,5mg/ml nourrisson : 80 mg/kg/jour en 3 prises. ACLAV®  injectable : Adulte : - Sujet à fonction rénale normale : – En moyenne : 1g  2 à 4 fois par jour en IV directe très lente ou en perfusion rapide. – Dans les septicémies et les infections sévères, la posologie peut être portée à 6 g/j et voire 12 g/j sans jamais dépasser pour l’adulte : 200mg d’acide clavulanique par injection et 1200 mg d’acide clavulanique par jour. – Prophylaxie des infections postopératoires en chirurgie : une dose unique  de 2 g/200mg (ou 1g/200mg + 1g d’amoxicilline) à l’induction de l’anesthésie suivie d’une nouvelle dose d’1g/200mg si l’intervention dure plus de 4 heures. – Chez l’insuffisant rénal : Adapter la posologie en fonction de la clairance de la créatinine. - Hémodialyse : dose initiale 1g puis 500mg/j avec une dose supplémentaire de 500mg après la dialyse. Enfant – nourrisson – nouveau-né : - Sujet à fonction rénale normale : Enfant-nourrisson à partir de 3 mois : – 100mg/kg/jour en 4 administrations en IV directe très lente ou en perfusion. – Dans les infections sévères 200mg/kg/jour en 4 perfusions. - Nouveau-né plus de 8 jours et nourrisson jusqu’à 3 mois : – 100mg à 150mg/kg/jour en 3 perfusions. - Prématuré et nouveau-né de moins de 8 jours : – 100mg/kg/jour en 2 perfusions. - Chez l’insuffisant rénal : adapter la posologie en fonction de la clairance de la créatinine. - Hémodialyse : 25mg/kg/jour avec une dose supplémentaire de 12,5mg/kg à la fin de la dialyse suivie de 25mg/kg/jour.

MODE D’ADMINISTRATION

Voie orale : Prendre le médicament de préférence au début des repas. ACLAV® sachet: diluer le contenu du sachet dans un verre d’eau et agiter avant de le boire. ACLAV® suspension : après reconstitution, après agitation avant chaque utilisation, l’administration se fait avec la pipette graduée en kg par voie orale.

Voie injectable : les posologies d’ACLAV®  injectable sont exprimées en Amoxicilline.

MODE D’ADMINISTRATION

Réservé à la voie veineuse. Ne pas utiliser par voie intramusculaire ou par voie locale.

EFFETS INDESIRABLES

• Manifestations digestives : nausées, vomissements, possibilité de surinfections digestives à candida, diarrhée, selles molles, dyspepsie (digestion difficile) douleurs abdominales. Quelques cas de colite pseudomembraneuse ont été rapportés. • Eruptions cutanées et maculopapuleuses d’origine allergique. • Manifestations allergiques: urticaire, éosinophilie, Oedème de Quincke, gêne respiratoire, exceptionnellement choc anaphylactique. • D’autres manifestations ont plus rarement été rapportées: • des cas d’hépatite avec le plus souvent une jaunisse qui peut survenir pendant ou après l’arrêt du traitement. • Augmentation modérée et asymptomatique des ASAT, ALAT ou phosphatases alcalines. • Néphrite interstitielle aiguë. • Leucopénie, thrombopénie et anémie réversible. • En raison de la présence de potassium, possibilité de phlébite ou de douleurs au point d’injection (ACLAV® injectable).

CONSERVATION

Ne pas laisser à la portée des enfants.

Sachets : à conserver à l’abri de l’humidité et à une température ne dépassant pas 25°C.

Poudre pour suspension buvable : Avant reconstitution, conserver à une température inférieure à 25°C et à l’abri de l’humidité. Après reconstitution et après chaque utilisation, conserver au réfrigerateur (entre +2°C et +8°C). Ne pas conserver la suspension reconstituée plus de 7 jours. Respecter les consignes de conservation.

Poudre pour préparation injectable : à conserver à l’abri de la chaleur.


 

Dolostop®

Paracétamol

PRESENTATIONS

DOLOSTOP 2,4% solution buvable flacon  de 60 et flacon de 90 ml.
DOLOSTOP 100 mg, 150 mg, 200 mg, 300 mg, poudre pour solution buvable, boite de 12 et 24 sachets.
DOLOSTOP 100 mg, 150 mg, 200 mg, 300 mg, boite de  10 suppositoires.
DOLOSTOP 500 mg, boite de 20 comprimés.
DOLOSTOP 1000 mg, boite de 8 comprimés.
DOLOSTOP 500 mg, boite de 16 comprimés effervescents.
DOLOSTOP 1000 mg, boite de 8 comprimés effervescents.

COMPOSITION

Paracétamol(DCI).

CLASSE PHARMACOTHERAPEUTIQUE

ANALGESIQUE et ANTIPYRETIQUE.

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES

DOLOSTOP contient du paracétamol. Il est indiqué dans le traitement symptomatique des douleurs d’intensité légère à modérée et /ou des états fébriles. DOLOSTOP 1000 mg peut être prescrit dans les douleurs de l’arthrose. DOLOSTOP  2 ,4% solution buvable est réservée à l’enfant de 3 à 26 kg (soit de la naissance à 9 ans). DOLOSTOP  sachet à 100 mg est réservé à l’enfant de 6 à 20 kg (environ 3 mois à 7 ans). DOLOSTOP sachet à 150 mg est réservé à l’enfant de 8 à 30 kg (environ 6 mois à 11 ans). DOLOSTOP sachet à 200 mg est réservé à l’enfant de 12 à 38 kg (environ de 18 mois à 13 ans). DOLOSTOP sachet à 300 mg est réservé à l’enfant de 16 à 48 kg (environ de 4 à 15 ans). DOLOSTOP Suppositoire à 100 mg est réservé au nourrisson pesant de 5 à 8 kg (environ de 2 à 9 mois). DOLOSTOP Suppositoire à 150 mg: réservé au nourrisson pesant de 8 à 12 kg (environ de 6 à 24 mois).DOLOSTOP Suppositoire à 200 mg : réservé à l’enfant pesant de 12 à 16 kg (environ de 2 à 5 ans). DOLOSTOP Suppositoire à 300 mg : réservé à l’enfant pesant de 15 à 24 Kg (environ de 4 à 9 ans). DOLOSTOP comprimé à 500 mg : Réservé à l’adulte et à l’enfant à partir de 27kg. DOLOSTOP comprimé à 1000 mg : Réservé à l’adulte et à l’enfant de plus de 50 kg.

CONTRE-INDICATIONS

Ne donnez jamais DOLOSTOP dans les cas suivants : – Allergie connue au paracétamol ou à l’un des autres constituants. – Maladie grave du foie.- Inflammation récente anale ou rectale ou saignement récent du rectum (pour le DOLOSTOP suppositoire).

MISES EN GARDE SPÉCIALES

En cas de surdosage ou de prise par erreur d’une dose trop élevée, consultez immédiatement votre médecin.Ce médicament contient du paracétamol. D’autres médicaments en contiennent, ne les associez pas afin de ne pas dépasser la dose quotidienne recommandée. Avec les suppositoires, il y a un risque d’irritation locale, d’autant plus fréquent et intense que la durée du traitement est prolongée, le rythme d’administration est élevé et la posologie est forte.

PRECAUTIONS D’EMPLOI

Si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours ou en cas d’efficacité insuffisante ou de survenue de tout autre signe, ne pas continuer le traitement sans l’avis de votre médecin. En cas de maladie grave du foie ou des reins, il est nécessaire de consulter votre médecin avant de prendre ou de donner du paracétamol à votre enfant. En cas de problème de nutrition (malnutrition) ou de déshydratation, DOLOSTOP  doit être utilisé avec précautions. DOLOSTOP sachets et DOLOSTOP 2 ,4% solution buvable contiennent du saccharose, leur utilisation  est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au fructose, un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou un déficit en sucrase/isomaltase. DOLOSTOP 500 mg comprimé effervescent contient 366 mg de sodium par comprimé effervescent. DOLOSTOP 1000 mg comprimé effervescent contient 418 mg de sodium par comprimé effervescent. A prendre en compte chez les patients contrôlant leur apport alimentaire en sodium.

INTERACTIONS AVEC D’AUTRES MEDICAMENTS

Signalez que vous ou votre enfant prenez  DOLOSTOP si votre médecin vous prescrit un dosage du taux d’acide urique dans le sang. Si vous ou votre enfant prenez ou avez pris  récemment  un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez en à votre médecin ou à votre pharmacien.

GROSSESSE ET ALLAITEMENT

A titre indicatif, le paracétamol dans les conditions normales d’utilisation, peut être utilisé pendant la grossesse ainsi qu’au cours de l’allaitement.

POSOLOGIE, MODE ET/OU VOIE D’ADMINISTRATION
FREQUENCE D’ADMINISTRATION ET DUREE DE TRAITEMENT :
Posologie :
La posologie du paracétamol dépend du poids de l’enfant ; les âges sont mentionnés à titre d’information. Si vous ne connaissez pas le poids de l’enfant, il faut le peser afin de lui donner la dose la mieux adaptée. DOLOSTOP  existe sous de nombreux dosages permettant d’adapter le traitement au poids de chaque enfant. La dose quotidienne de paracétamol recommandée dépend du poids de l’enfant : elle est de 60 mg/kg par jour à répartir en 4 ou 6 prises, soit 15 mg/kg toutes les 6 heures ou 10 mg /kg toutes les 4 heures.
Pour DOLOSTOP 2,4% solution buvable, la seringue pour administration orale permet d’administrer 15 mg/kg/prise. La dose à administrer pour une prise est donc obtenue en tirant le piston jusqu’à la graduation correspondant au poids de l’enfant. Cette dose peut être renouvelée si besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 4 prises par jour.
DOLOSTOP 1000 mg comprimé et DOLOSTOP 1000 mg comprimé effervescent : sont réservés à l’adulte et à l’enfant dont le poids est supérieur à 50 kg (à partir d’environ 15 ans).
DOLOSTOP 500 mg comprimé et DOLOSTOP 500 mg comprimé Effervescent : sont réservés à l’adulte et à l’enfant à partir de 27 kg (environ 8 ans). Pour les enfants pesant entre 27 et 40 kg (environ 8 à 13 ans), la posologie est de 1 comprimé à 500 mg par prise, à renouveler si besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 4 comprimés par jour. Pour les enfants pesant entre 41 et 50 kg (environ 12 à 15 ans), la posologie est de 1 comprimé à 500 mg par prise, à renouveler si besoin au bout de 4 heures, sans dépasser 6 comprimés par jour. Pour les adultes et les enfants dont le poids est supérieur à 50 kg (à partir d’environ 15 ans), La posologie usuelle est de 500 mg à 1000 mg, par prise (selon l’intensité de la douleur), à renouveler en cas de besoin au bout de 4 heures minimum. Il n’est généralement pas nécessaire de dépasser 3 g de paracétamol par jour. Cependant, en cas de douleurs plus intenses, et sur conseil de votre médecin, la dose totale peut être augmentée jusqu’à 4 g par jour.
• NE JAMAIS PRENDRE PLUS DE 4 g de PARACETAMOL PAR JOUR, La dose maximale journalière ne doit pas excéder 60 mg/kg (sans dépasser 3 g) par jour dans les situations suivantes : • Adultes de moins de 50 kg. • Atteinte grave du foie. • Alcoolisme chronique. • Malnutrition chronique. • Déshydratation.

MODE ET VOIE D’ADMINISTRATION

DOLOSTOP 2 ,4% solution buvable : Voie orale. La solution peut être bue pure ou diluée dans une petite quantité de boisson (par exemple eau, lait, jus de fruit). Le flacon doit être refermé après chaque utilisation. L’usage de la seringue pour administration orale est strictement réservé à l’administration de DOLOSTOP 2,4% solution pédiatrique. La seringue pour administration orale doit être rincée après chaque utilisation. Il ne faut pas la laisser tremper dans le Flacon.
DOLOSTOP sachets : Voie orale. Agiter le sachet avant emploi. Verser le contenu du sachet dans un verre puis ajouter une petite quantité de boisson (par exemple eau, lait, jus de fruit). Remuer et boire immédiatement après.
DOLOSTOP  suppositoire : Voie rectale. DOLOSTOP comprimés et comprimés effervescents : Voie orale.
DOLOSTOP 500 mg et DOLOSTOP 1000 mg comprimés : Les comprimés sont à avaler tels quels avec une boisson (par exemple eau, lait, jus de fruit).
DOLOSTOP  500 mg et DOLOSTOP 1000 mg comprimés effervescents sécables : Laisser dissoudre complètement le comprimé dans un verre d’eau; boire immédiatement après Les prises systématiques permettent d’éviter les oscillations de douleur ou de Fièvre. Chez l’enfant, elles doivent être régulièrement espacées, y compris la nuit, de préférence de 6 heures et d’au moins 4 heures. En cas de maladies graves des reins (insuffisance rénale sévère), les prises seront espacées de 8 heures minimum.
La durée du traitement est limitée à : – 5 jours en cas de douleurs. – 3 jours en cas de fièvre.

EFFETS INDESIRABLES

Dans certains cas rares, il est possible que survienne une éruption ou une rougeur cutanée ou une réaction allergique pouvant se manifester par un brusque gonflement du visage et du cou ou par un malaise brutal avec chute de la pression artérielle. Il faut immédiatement arrêter le traitement, avertir votre médecin et ne plus jamais prendre ou redonner de médicaments contenant du paracétamol à l’enfant. Exceptionnellement, des modifications biologiques nécessitant un contrôle du bilan sanguin ont pu être observées : troubles de fonctionnement du foie, taux anormalement bas de certains globules blancs ou de certaines cellules du sang comme les plaquettes pouvant se traduire par des saignements de nez ou des gencives. Dans ce cas, consultez un médecin. Avec la forme suppositoire, il y a un risque d’irritation rectale ou anale.

Conditions de conservation

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.
DOLOSTOP 2,4% solution buvable : A conserver à une température ne dépassant pas 25°C. Durée de conservation après première ouverture : 6 mois.
DOLOSTOP sachets : Pas de précautions particulières de conservation.
DOLOSTOP suppositoire : Ce médicament doit être conservé à une température ne dépassant pas 30 °C.
DOLOSTOP 500 mg et 1000 mg comprimé : Pas de précautions particulières de conservation.
DOLOSTOP 500 mg et 1000 mg comprimé effervescent : Conserver le tube bien fermé à une température inferieure à 30°C et à l’abri de l’humidité.

DATE DE PEREMPTION

Ne pas utiliser DOLOSTOP  après la date de péremption mentionnée sur la boîte.

 

Pour toute information complémentaire, consulter le Résumé des Caractéristiques du Produit.